Votre panier : 0,00 €

Recettes traditionnelles antillaises : les 4 plats incontournables...histoire d'épices

Qui veut cuisiner comme chez nous? Nos recettes ensoleillées c'est 100% d'amour, 90% d'aromates & épices + une astuce ancestrale. Pour les patients, composez la base d'aromates et d'épices indiquée ci-après.Sinon il y a la Foodie Box. Les essentiels, et un peu +

La cuisine antillaise est comme le carnaval: entrainante, envoutante, ressourçante. C'est la soul food des Caraïbes. Douce et épicée à la fois, elle est baignée d'un métissage riche en influences. Contrairement à ce que l'on croit, même si la Caraïbe partage un noyau commun, chaque île a ses spécificités. Ex: le maître incontesté en Guadeloupe est le Colombo. Si vous souhaitez pouvoir réaliser 90% des recettes de chez nous, voici la base: ail, oignon, tomates, cives (oignon pays), persil, graines à roussir (fenugrec), clou de girofle, colombo, curcuma, curry, citron vert, piment (végétarien ou bondamanjak). Pour l'astuce ancestrale, elle consiste à faire mariner les protèines avant la cuisson (voire la veille). Vous obtiendrez une chair si savoureuse qu'elle pourra être grillée tal cual, sans rien rajouter ;-) Sa ké tété dwèt


Recette traditionnelle antillaise N°1 : les accras de morue

Acras de morue

Prélude à tout bon gueuleton aux Antilles, les acras sont l’entrée typique par excellence. Crevettes, pisquettes, hareng…les variantes sont légion, mais la base reste la même. Malgré toutes les recettes disponibles sur le sujet, l’authentique pate a accras ne contient ni œuf ni lait. Passe encore pour la levure ou la bière à la place de la bicarbonate de soude mais le reste non. Un acras bien fait est croustillant à l’extérieur, et alvéolé l’intérieur (ce n’est pas une miche de pain !)

Pour réussir au mieux votre pate, faites un essai avec les 3-4 premiers. Vous saurez alors s’il faut rajouter de la farine (pate trop liquide), de l’eau (accras mastoc), de la bicarbonate (ils ne gonflent pas) ou régler le feu sous l’huile. La suite de la recette ici.


Recette traditionnelle antillaise N°2 : le Colombo de poulet

Pour 4 personnes. 1kg de poulet, 1aubergine, 1 courgette, 3 pommes de terre, 1 gros oignon, 2 citrons verts, 1 piment, 1 pincée de coriandre, du thym, 2 clous de girofl, 1 tete d'ail, sel, poivre, cives, 4 c.à.soupe de colombo.

1- Faire macérer le poulet dans une marinade d'huile, sel, poivre, ail écrasé, citron et clou de girofle, 2 c.à soupe de colombo et piment haché 1h au moins.

2- Mettre dans de l'huile à feu doux les cives, oignon, ail et persil et le thym 2mn puis ajouter les morceaux de poulet que vous ferez revenir jusqu'à une coloration légèrement dorée.

3- Ajouter ensuite les légumes coupés en dés

4-Ajouter le reste de poudre à colombo, remuer, couvrir à peine avec de l'eau, mettre le couvercle et cuire pour 40mn.

Une fois le feu éteint, mettre la coriandre, un trait de citron, sel, poivre piment à votre gout et c'est pret!


Recette traditionnelle N°3 : le Court-Bouillon de Poisson

pour 4 personnes:

1 Kg de poissons, 4 tomates (ou 250g), 5 branches d’oignons peyi (ou ciboulettes), 1 oignon, 1 branche de persil, 2 branches de thym, 1citron, 1 gousse d'ail, sel, huile, huile de roucou/ bè rouj, 2 piments

PREPARATION:

Nettoyer le poisson et le faire mariner au moins une heure dans la saumure (sel, 2 citrons, ail et 1 piment). Mettre 2 et demie c. à soupe de bè rouj ( à défaut, 1 c.à soupe et demie d'huile) dans une poele creuse. Y faire revenir les oignons peyi, thym, ail et oignon hachés finement, ainsi que les tomates en petits cubes. Verser le poisson, la saumure (en ayant pris soin d'enlever le piment) et mettre un piment entier (attention à ne pas le percer). Si vous craignez pour le piment fort, mettez du piment végétarien. Cuire à feu moyen pendant 15 min.

En fin de cuisson, enlever le piment pour ne pas l'écraser dans la sauce et ajouter le persil haché pinement.

Astuce: si vous n'avez pas de persil, oignons pays et ail frais, vous pouvez utiliser le mélange sauce chien à la place


Recette traditionnelle N°4 : le Ti-nain morue

Affectueusement dénommé tinin lanmori en Martinique et poyo moru en Guadeloupe, le ti-nain morue est de ces plats traditionnels emblématiques de cette identité culinaire antillaise. Autrefois ‘repas du pauvre’ ce repas d’ouvrier consommé en petit-déjeuner et déjeuner fait aujourd’hui partie du Top 3 des spécialités antillaises les plus populaires. Simple, délicieux, digeste (gluten free), et inratable, il ne vous reste plus qu’à l’essayer. Le détail de la recette ici

 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération